L’Égypte est l’un des pays connus dans le monde entier pour son histoire. Depuis des années, les archéologues ne cessent de remuer ses terres pour révéler au monde des secrets inconnus de ce pays. À cet effet, au mois de janvier 2021, de nouvelles découvertes ont été faites à Saqqarah.

Près de 50 sarcophages

Les récentes découvertes faites dans la nécropole de Saqqarah vont lever un voile sur 3000 ans de l’histoire de l’Égypte. Ceci, dans la mesure où, les fouilles révélant ces découvertes ont été effectuées près de la pyramide du roi Téti, le 1er pharaon de l’Ancien empire. Sur 22 puits funéraires découverts, plusieurs sarcophages en bois ont été retrouvés dans un puits. En outre, un sarcophage de pierre a été retrouvé dans un autre puits. La momie d’un soldat fut également découverte dans un de ces puits. À son côté, sa hache de guerre était restée telle une fidèle compagne.

 

Des stèles et un papyrus

En plus des 50 sarcophages et la momie du soldat, les archéologues ont découverts un papyrus d’une longueur de 5 m. Comme si les morts ne veulent pas se laisser oublier, ce papyrus contient le 17 ème chapitre du livre des morts. D’autres objets ont été déterrés à savoir : des stèles, des masques et aussi des jeux. Cela suppose que les anciens Égyptiens savaient s’amuser malgré la guerre et bien d’autres occupations.

Des découvertes inestimables

Classé depuis plusieurs années comme patrimoine mondial de l’UNESCO, le site de Saqqarah n’avait révélé jusqu’à présent que des objets datant de 500 ans avant Jésus-Christ. Aujourd’hui pourtant, les nouvelles découvertes peuvent être qualifiées d’inestimables. Étant donné que les objets trouvés datent de 3000 ans avant Jésus-Christ, l’archéologue responsable du site de recherche estime qu’ils sont rares. En effet, lors de la présentation des découvertes, le ministère de l’antiquité et du tourisme les a qualifiées de majeures.